Performances laitières et AB : le duo gagnant !

Dans le cadre de leur module évaluant la capacité «  Caractériser un agroécosystème », les BTS ACSE 1ère année du Campus de Précieux ont eu à travailler sur la problématique «  Qualité des ensilages d’herbe dans la gestion des maladies métaboliques ». Pour cela, nous sommes allés sur l’exploitation de Christophe Cote à Crémeaux.

Système Performant en AB

Christophe est installé de 1997 sur 48 ha et en Agriculture Biologique depuis 2011 (début de la conversion en 2009). 220 000 litres de référence laitière, une moyenne par vache et par an de 9000 litres avec des Prim’Holstein, Christophe se caractérise par son système intensif mené par son regard expert d’éleveur.

Quelques indicateurs

En effet, les BTS ACSE ont découvert une exploitation spécialisée lait avec une efficacité économique de 35% (EBE / produit). Le système est caractérisé par une très forte maitrise des charges opérationnelles (par exemple frais d’élevage à 43€ / 1000 litres, la référence du groupe bio du Contrôle laitier étant 60€/1000 l) et des charges de mécanisation très maitrisée 77€ / 1000 l référence 84€/1000l).

Ayant la volonté de garder des vaches laitières hautes productrices, Christophe a des résultats de reproduction très performant ( Par exemple IA – IA Fécondante  de 1.3% au lieu des 1.6% du groupe (166 élevages bio et conventionnel confondus). Age moyen au 1er vêlage est de 25 mois grâce à son suivi précis des poids des génisses (diamètre thoracique au mètre Ruban).

L’apprentissage de l’expertise

Pour arriver à ses performances, la génétique oui, mais l’alimentation avant tout. C’est là qu’intervienne nos ACSE pour juger de la qualité de l’ensilage d’herbe (mélange fourrager utilisé, hauteur de coupe, matériel, tassage, longueur des brins, conservation) et ensuite la distribution dans la ration, influence sur les AGV du rumen…Les agroécosystèmes « prairie-ensilage » et « rumen » doivent être étudié et mis en lien.

Une visite fort intéressante et des échanges construits et pertinents entre nos ACSE et Christophe. Cette visite, support d’une partie de leur examen (CCF – dossier collectif / écrit individuel), a aussi démontré aux apprentis qu’aujourd’hui, allier performance et agriculture biologique est une réalité.  Nous  remercions Christophe et son épouse pour leur accueil et attendons de voir comment nos ACSE vont gérer leur CCF.


Katia POPOFF – Formatrice en agroressources végétales

Facebooklinkedin